Rapport pour                                      une académie      de Franz KAFKA

 

 

Production : Nord Ouest Théâtre - Coréalisation : Metro Mouvance

 

 

Mise en scène : René Pareja 

 

Collaboration artistique et mise en lumière : Dominique Terrier

Interprétation : Bruno Lecoq

 

Ce texte reprend le thème de "La Métamorphose", mais à l'envers. Ici le singe devient homme, nous livrant la part non-résolue de l'animal qui est en nous. Et on peut faire confiance à Kafka pour traiter ce thème avec tout le tragique et l'ironie qu'il manipule avec délice.

Dans une pseudo conférence parodique, un singe humanisé, intégré, assimilé, fait le récit de son ascension et de sa réussite. Capturé il y a plus de cinq ans dans une forêt de la Côte de l'or, le singe Peter Le Rouge comprend très vite que pour survivre il devra singer les hommes : cracher, fumer, boire à la bouteille. Entre le zoo et le Music Hall, il n'hésitera pas et deviendra une vedette incontournable, seul en scène.

 

Le comédien Bruno Lecoq est à l'initiative de cette création. Il réinvente ce texte aujourd'hui, plus de vingt ans après l'avoir incarné au sein d'une compagnie haut-normande. Depuis, il a vécu de nombreuses aventures théâtrales et il a éprouvé le besoin de renouer avec son vieux complices "FK" comme il aime à le nommer.

Que reste-il en lui de sa culture simiesque ? Malin comme un singe ne dit-on pas ...  Jusqu'où peut-on aller pour survivre sans se dénaturer ?

Notes de Franz Kafka

 

 

 

 

 

 

                         

                                               

 

"Après la représentation ; il rentre seul chez lui, s'enferme dans sa chambre et reste ainsi le plus souvent jusqu'au lendemain soir. Il a toujours dans sa chambre à coucher un grand panier de voyage plein de fruits ; il se nourrit avec cela, dans ces occasions-là.

Mais moi, qui ne peux naturellement pas le laisser sans surveillance, je loue toujours l'appartement d'en face et je l'observe derrière les rideaux."

                                                              FK

                 

     

            

                          

 

  

 

 

 

  

 

"Quelquefois, je suis saisi d'une telle répulsion devant les hommes que je résiste difficilement à l'envie de vomir. Cela n'a naturellement rien à faire avec tel ou tel individu, rien à faire avec votre aimable présence. Cela concerne tous les hommes. (...)

D'ailleurs, ce n'est pas à proprement parler l'odeur de mes compagnons humains qui provoque cette répulsion ; c'est plutôt l'odeur d'homme que j'ai contracté moi-même et qui se mélange à l'odeur de mon vieux pays natal.

Sentez, je vous prie ! Ici, sur la poitrine ! Enfoncez plus votre nez dans la fourrure ! Plus profond, vous dis-je."

FK

 

     

 

Equipe de création :            Avec :
 

Mise en scène : René Pareja 

          Bruno Lecoq
 

Collaboration artistique

et mise en lumière : Dominique Terrier  
 

 

© 2014 Nord Ouest Théâtre